Pourquoi installer un éclairage pour vos plantes ?

Pourquoi installer un éclairage pour vos plantes ?

En hiver, les plantes d’intérieur souffrent parfois du manque de lumière. Les symptômes ? Jaunissement des feuilles, tiges trop longues, étiolement, perte des feuilles : les désagréments que subissent vos plantes jouent sur votre humeur. Pour avoir des plantes en bonne santé, mais surtout des fleurs et des fruits dans un appartement sombre, installer un éclairage artificiel est une solution intéressante. Nos conseils pour choisir ses lampes horticoles et bien les utiliser.
 

Les avantages de l’éclairage pour les plantes

 

Pour garder leur éclat en toute saison, les plantes ont besoin d’une luminosité équivalente à ce qu’elles recevraient dans leur milieu naturel. Si vous ne les cultivez pas en serres ou en vérandas, il est parfois délicat d’avoir suffisamment de fenêtres disponibles pour toutes vos plantes vertes.

Sans un éclairage adapté, les plantes ne font pas bien leur photosynthèse. Affaiblies, elles ne fructifient et ne fleurissent pas, leur croissance diminue, et elles sont plus sensibles aux agents pathogènes et aux parasites. Un éclairage horticole va permettre de satisfaire les besoins des plantes d’intérieur en luminosité.

 

Quel type d’éclairage horticole choisir ?

 

Pour apporter une énergie lumineuse suffisante à vos plantes, oubliez les ampoules classiques : elles apportent une lumière insuffisante pour la croissance des plantes. Il est absolument nécessaire d’investir dans un système dédié aux plantes d’intérieur.

Certaines lampes produisent de la chaleur en plus de la lumière. C’est le cas des lampes métal halide ou des lampes à sodium. Idéales pour les plantes fleuries, vous devez les éloigner pour ne pas trop chauffer les feuilles.

Les lampes fluorescentes compactes ou les néons, non-chauffants, produisent une lumière idéale, mais plus faible. Plus économiques que les précédentes, leur durée de vie est néanmoins limitée.

Plus économique, la LED horticole permet de bénéficier des dernières avancées technologiques. Peu énergivore avec une longue durée de vie, les lampes LED sont un bon compromis pour une première installation. Elles n’émettent pas de chaleur et peuvent être positionnées discrètement au cœur de vos cultures.

 

Comment utiliser l’éclairage horticole ?

 

Si la luminosité est essentielle pour la santé de la plante, ce n’est pas le seul facteur important : il faut respecter les photopériodes, c’est-à-dire le temps d’exposition lumineuse. Vous installerez un programmateur pour régler les périodes lumineuses. Cette astuce permet de jouer sur la floraison et la fructification.

La photopériode dépend du développement de la plante. En temps de croissance, il faut alterner 18 h de lumière contre 6 h d’obscurité, alors qu’en période de floraison, il faudra appliquer 12h / 12h, comme au printemps ou en automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *