Faire construire sa maison par des artisans : qui contacter ?

Faire construire sa maison par des artisans : qui contacter ?

Un projet de construction de maison implique de faire des choix, notamment sur les prestataires qui sont appelés à intervenir dans le chantier. La première question à se poser est de savoir s’il faut faire appel à un architecte, un entrepreneur, un maître d’œuvre ou des artisans.

Chacun parmi ces professionnels joue un rôle crucial dans l’exécution du chantier de construction, et chaque propriétaire doit choisir en fonction de ses besoins, de son budget, et de la taille du projet.

En choisissant de s’engager dans un projet d’auto-construction et de faire appel à des artisans, il est important de respecter certaines consignes essentielles, pour éviter au maximum les risques d’erreurs ou de défauts dans les travaux.

Cet article présente plusieurs informations concernant le choix des artisans, les garanties, les assurances, les labels…

Un architecte, pour un projet personnalisé

L’architecte est le professionnel le plus adapté pour les projets un peu atypiques ou originaux, mais aussi pour un accompagnement tout au long des travaux de construction. C’est un spécialiste de la conception, qui est capable d’établir des plans pour des maisons personnalisées, selon les attentes de chaque client.

L’architecte possède une expertise en ce qui concerne les matériaux, l’agencement, et l’intégration de la maison avec son environnement.

Selon la réglementation en vigueur, le recours à un architecte est obligatoire pour des surfaces supérieures à 150 m². Dans ce cas, l’architecte peut être lui-même le maître d’œuvre, se charger du dossier technique, de la conduite des travaux, du suivi du chantier et des devis des artisans.

Si la maison est plus petite, il est possible de faire appel à un architecte pour les plans et pour obtenir le permis de construire, ensuite confier la construction à d’autres professionnels.

Il est important de souligner que les prestations offertes par un architecte sont couvertes par une assurance, qui concerne de nombreux points comme les éventuelles erreurs de construction.

Avec l’intervention d’un architecte, il faut généralement prévoir un budget supérieur à celui requis pour un constructeur ou un artisan.

Un constructeur, pour un projet en toute simplicité

Le recours à un constructeur est recommandé pour les propriétaires qui désirent entamer un projet simple et fiable. Ce prestataire est là pour aider à la réalisation du projet avec un tarif avantageux, et offre un panel de prestations particulièrement complet.

L’atout majeur du constructeur est qu’il permet d’avoir un unique interlocuteur durant tout le chantier, ce qui fait gagner du temps, simplifie les démarches et aide à voir plus clair dans l’organisation et l’avancement des travaux.

Le constructeur possède une parfaite expertise dans son domaine, et il propose généralement plusieurs plans bien conçus, permettant d’avoir une maison compacte, facile à construire, et bien agencée.

Dans ce cadre, le propriétaire signe un contrat de construction de maison individuelle, qui a pour rôle de protéger le signataire, et qui offre des assurances sur le prix final et les pénalités de retard.

Le seul inconvénient du recours à ce prestataire est le choix limité de plans possible, avec des modèles standards, difficilement personnalisables.

Des artisans, pour l’auto-construction

Il est possible de faire appel directement à des artisans, bien que cette solution ne soit pas particulièrement recommandée. Dans ce cas, le propriétaire effectue par lui-même toutes les démarches liées à la conception des plans, aux formalités administratives et au choix des prestataires comme les maçons, les menuisiers, les terrassiers… Cette responsabilité de gérer le chantier et de coordonner l’ensemble des professionnels implique des risques élevés.

Cette démarche est généralement adoptée par les propriétaires qui souhaitent se lancer dans une auto-construction, en faisant appel à des artisans spécialisés de façon ponctuelle pour des travaux bien précis.

Même si cette solution permet de réaliser des économies sur le budget global de la construction, elle comporte beaucoup de risques en termes de défauts ou d’erreurs de la part des prestataires. D’autre part, il faut savoir que les organismes de financements n’acceptent pas d’accorder des emprunts pour ce type de projets. Il est également difficile d’obtenir un certificat d’étanchéité conformément à la réglementation thermique.

Vérifier les références de l’entreprise ou de l’artisan

Pour éviter les travaux bâclés, il est nécessaire de s’assurer de la compétence et des références de l’artisan, avant de l’embaucher.

Ainsi, il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les références de récents chantiers déjà réalisés, ainsi que sur l’ancienneté de l’artisan dans son métier. Il faut également vérifier que l’artisan a bien souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle ou une garantie décennale s’il intervient sur des chantiers de gros œuvre. En effet, la loi impose aux artisans de mentionner les informations de leurs contrats d’assurance sur les devis et les factures qu’ils émettent.

La solidité financière de l’entreprise est une autre information cruciale dont il faut s’assurer avant d’engager un artisan, et de verser un quelconque acompte. L’accès aux comptes et à la situation juridique d’une entreprise est désormais possible via le net, sur des sites spécialisés moyennant une contribution financière.

Faire jouer la concurrence, en comparant plusieurs devis

L’établissement d’un devis est obligatoire pour des travaux dont le montant dépasse 150 euros. Un devis comprend nécessairement le nom de l’entreprise, celui du client, l’adresse des travaux, le détail du coût de chaque prestation, et la somme globale à payer.

Le choix ne doit pas se baser uniquement sur le prix le plus bas, car celui-ci peut masquer des défaillances, comme une main d’œuvre non qualifiée ou même non déclarée.

Le bouche-à-oreille est un excellent moyen pour trouver un artisan qualifié et de confiance, il ne faut pas hésiter à se renseigner dans le secteur où sont prévus les travaux.

Certains labels de qualité permettent de sélectionner des artisans ou des entreprises, avec l’assurance d’avoir les qualifications nécessaires. Ainsi, le choix d’un artisan certifié RGE permet de bénéficier d’aides financières comme le CITE ou l’Eco-PTZ, et valoriser les certificats d’énergie.

Enfin, il faut noter qu’il existe deux catégories d’artisans, les spécialisés et les entreprises tout corps d’état (TCE). Avec un artisan spécialisé, le prestataire est seul responsable de la qualité des travaux réalisés, mais cette démarche oblige le propriétaire à intervenir dans la négociation avec les entreprises, et à coordonner les interventions des autres intervenants dans le bon ordre. Un dérapage de planning est très fréquent dans ce type de solution.

Le recours à une entreprise TCE apporte un engagement sur les délais, à travers des contrats de sous-traitance dont les interventions sont coordonnées par la société.

Dans tous les cas, le choix de l’artisan se fait également très souvent sur des critères plus subjectifs comme la confiance ou le feeling.

Quels artisans pour quels travaux ?

Le maçon

Le maçon joue un rôle primordial dans la qualité finale de la construction. Il est donc important de prêter la plus grande attention au choix de cet artisan, et de ne prendre aucun risque en privilégiant l’expérience au prix.

Cet artisan peut prendre en charge les travaux de terrassement, de maçonnerie, des VRD, et éventuellement la pose des menuiseries extérieures.

Les travaux de voirie, réseau et distribution, ou VRD, concernent le raccordement de la maison aux réseaux d’électricité, de gaz, de téléphonie, et d’eau potable, pluviale ou usée.

Le terrassier

Il est possible de faire appel à un maçon et à un terrassier séparément, mais l’idéal est de faire intervenir une même entreprise pour ces tâches qui sont interdépendantes, afin d’identifier les responsabilités en cas de problème.

Le terrassement consiste à réaliser la plateforme, à ouvrir les fondations et à réaliser un chemin d’accès à la porte principale ou celle du garage.

Le menuisier

La pose des menuiseries extérieures peut être effectuée par le maçon qui a la responsabilité de créer les ouvertures dans la maçonnerie, ou en faisant appel à une entreprise de menuiserie.

Le recours à un même artisan minimise le risque d’erreur et de rejet de la faute sur l’autre, en limitant les problèmes d’organisation et de conflits.

Le couvreur

Le couvreur est un artisan en charge des opérations de charpente et de toiture. Le choix de cette entreprise est très important pour la protection et les performances thermiques de la maison.

Le façadier

La façade est la dernière étape du gros œuvre, elle détermine l’aspect esthétique de la maison, et n’a pas d’impact sur la qualité ni sur la solidité d’une construction. Pour réaliser des économies, l’entreprise de façade peut jouer sur l’épaisseur des produits appliqués.

Une façade réalisée par un artisan qualifié ne laisse pas apparaître les marques de maçonnerie, même après une forte pluie.

Le plaquiste

La pose du placo n’est pas une opération compliquée, et il suffit de faire jouer la concurrence en sélectionnant le moins cher. Le plaquiste peut aussi intervenir dans la réalisation des bandes de joints, de l’isolation et de la peinture au plafond.

Le plombier et l’électricien

Ces artisans peuvent être choisis selon les prix qu’ils pratiquent, tout en sachant qu’ils sont contrôlés par des organismes indépendants et que leur travail est régi par les normes en vigueur.

Le carreleur

Le rôle du carreleur est de réaliser la chape de carrelage, qui est une dalle de béton dans laquelle sont passés les tuyaux de distribution d’eau par l’artisan plombier.

Le carrelage est déterminant pour l’aspect esthétique d’une maison, car c’est l’un des éléments les plus visibles dans les pièces, et les défauts de pose sont généralement très remarquables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *