Extension en bois : avantages et règles

Extension en bois : avantages et règles

Agrandir son habitation en optant pour une extension de maison à ossature en bois est idéale pour répondre au besoin de confort mais aussi, pour créer une pièce de vie supplémentaire. Cet espace supplémentaire se prête alors à tous les usages – cuisine, salon, bureau, salle à manger, espace de jeu notamment – en fonction des besoins de chacun, et ce, quel que soit l’ouvrage déjà existant. Du point de vue architectural, ce nouveau lieu de vie se plie à toutes les contraintes et réussit alors à insuffler une nouvelle esthétique à l’ensemble tout en se fondant de manière harmonieuse dans l’environnement.   

Les avantages de l’extension en bois

Modularité

Outre le fait de bénéficier de mètres carrés supplémentaires, le bois permet de jouer sur les formes – courbes, arrondis, lignes droites, petites ou grandes espaces par exemple – et les matériaux. La fabrication de maison en bois peut s’inscrire dans la continuité de l’habitation ou bien modifier la lecture du bâti. Les propriétés mécaniques intrinsèques du bois permettent alors une totale liberté. Souple, léger et modulaire, il se joue des inspirations, des envies et des goûts de chacun pour créer une nouvelle construction sur mesure.

Durabilité

L’extension de la maison en bois est bien loin du simple cliché de la cabane que l’on dispose au fond de son jardin ! Contrairement aux idées reçues, le bois est un des matériaux les plus résistants. Il est naturellement résistant dans le temps – vis-à-vis du feu et des intempéries – isolant, écologique et surtout, renouvelable. En parallèle, il facilite les échanges d'air – en absorbant et en rejetant l'humidité – ce qui améliore le confort et le bien-être des habitants.

Rapidité

Le bois est au regard des autres matériaux de construction, celui qui consomme le moins d’énergie durant toutes les étapes de sa transformation. Mais aussi, contrairement à une structure maçonnée classique, sa mise en œuvre est très rapide. Les éléments constituant l’extension sont fabriqués en usine puis assemblés directement sur place. Il se peut même que certains éléments soient déjà montés afin de faciliter par la suite leur mise en œuvre. Le chantier est alors rapide et surtout n’engendre aucune nuisance. Le chantier est sec, il ne génère pas de déchets ni de bruits : c’est une réelle démarche de chantier propre ! Une fois la structure achevée, il ne restera plus qu’à l’aménager – pose de cloisons, raccordements en eau et en électricité, chauffage, sanitaire par exemple – et de faire les finitions.

Les règles de base

Quelques semaines suffisent entre l’idée, le premier coup de crayon et l'aménagement d'une extension. Pour autant au préalable, il convient de consulter le PLU, le COS en vigueur dans la commune pour savoir précisément dans quel cadre s’inscrit le projet d’extension bois : hauteur autorisée, superficie maximale, implantation, coloris de façade, type de bardage possible, emprise au sol, usage par exemple. 

Concernant l’isolation, l’extension est soumise à la réglementation thermique RT 2012. Pour accroître les performances et atteindre des niveaux compatibles avec les programmes BBC ou les maisons passives en particulier, mieux vaut là encore se rapprocher de l’un des espaces infos énergie. Des spécialistes informent et conseillent alors gratuitement sur toutes les questions relatives à l’efficacité énergétique et à la protection de l’environnement pour opter sur le meilleur équipement. Et cerise sur le gâteau, ce geste simple permet aussi de connaître les éventuelles aides accordées et déductions fiscales possibles quant aux moyens pour faire des économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *