Quelle puissance pour poêle à bois correctement dimensionné ?

Quelle puissance pour poêle à bois correctement dimensionné ?

Le chauffage au bois reste aujourd’hui le moyen le plus économique de garder l’intérieur de votre maison à une température appréciable pour votre plus grand confort. Si vous avez fait le choix d’un poêle à bois comme dispositif de chauffage, encore faut-il déterminer la puissance du poêle à bois qui vous permettra de vous chauffer efficacement et sans surcoût. La puissance de votre poêle à bois, vous devrez donc le choisir avec soin. S’il est trop faible, votre appareil ne fournira pas l’énergie calorifique suffisante pour chauffer votre logement. Si par contre il est trop puissant, il générera un surcoût totalement inutile.

Il est donc important d’avoir la maîtrise des facteurs susceptibles d’influencer la puissance nécessaire pour qu’un poêle à bois alimente efficacement votre habitat. Venez donc découvrir comment calculer la puissance dont votre foyer a besoin pour choisir votre poêle à bois correctement.

Puissance d’un poêle à bois : quels critères prendre en compte ?

Tous les spécialistes vous le diront : une évaluation technique se mesure à la pertinence et à la précision d’éléments pris en compte. Vous vous devez donc de faire une analyse réelle de votre environnement pour avoir des conclusions claires et solides sur la conduite à tenir en termes de choix.

Tout d’abord, il vous faut choisir un poêle à bois en rapport avec vos besoins. Pour se faire, l’altitude de votre lieu d’habitation, sa situation géographique, ses performances en matière d’isolation sont autant de critères sur lesquels vous devrez vous appuyer au moment de votre choix.

Ensuite, vous serez appelé à faire la mesure de paramètres comme l’espace total à chauffer, le nombre de personnes qui y vivent, le temps qu’elles passent à l’intérieur de l’habitat, leurs habitudes de consommation, dont l’impact influence le chauffage d’un logis.

Par conséquent, la puissance de votre poêle à bois doit tenir compte de votre foyer et de ses besoins en chauffage.

Pour le calcul de la puissance que doit fournir votre appareil de chauffage, vous pourrez utiliser la formule qui suit :

P=G x V x (Ti – (Te))

Vous noterez que V représente ici le volume total du logement à chauffer et s’exprime en m3, Te la température de référence de votre lieu d’habitation ou la température avant chauffage, Ti est quant à elle votre température de confort c’est-à-dire la température que vous aimeriez obtenir avec chauffage, G est la performance thermique des pièces à chauffer qui traduit la facilité d’une pièce à emmagasiner de la chaleur.

Concernant ce dernier point, elle est normée et fixée à :

  • 0,5 pour une maison BBC (aux normes RT 2012) ;
  • 0,8 pour une maison aux normes RT 2005 ;
  • 0,95 pour une maison construite entre 2000 et 2005 ;
  • 1,05 pour une maison construite entre 1990 et 2000 ;
  • 1,15 pour une maison construite entre 1983 et 1990 ;
  • 1,3 pour une maison construite entre 1974 et 1982 ;
  • 1,5 pour une maison construite avant 1975, 1,8 pour une maison non isolée.

Cas pratique : le dimensionnement pour l’installation d’un poêle à bois

Pour mieux comprendre ce que vous aurez à faire, prenons donc un cas pratique. Imaginons que vous possédez un logement respectant la norme RT 2012 à 150 m d’altitude en Eure-et-Loir lequel fait 100 m2 de surface pour 2,5 m de haut en dessous du plafond. Il fait en général -7°C en hiver dans votre région et vous aimeriez avoir 22°C dans une bonne partie de votre intérieur sur au moins 80%.

Tout d’abord, il faut déterminer l’espace cible à chauffer.

Il est donné par la relation :
V = surface des pièces à chauffer x hauteur des pièces à chauffer.

Ici, la surface des pièces à chauffer est donnée par S = 100 x 80% = 80 m2 ;

D’où au final on a V = 80 x 2,5 = 200 m3.

Vous aurez alors la puissance à fournir, P = 0,5 x 200 x (22- (-7)) = 2900 W.

À côté de cela, il existe une formule simplifiée pour vous permettre d’apprécier rapidement vos besoins en chauffage et évaluer la puissance de votre poêle à bois. Il vous suffit de compter 1 kW pour 30 m3 ; mais ce calcul très approximatif ne tient pas compte de l’isolation de votre logement. En plus, c’est l’énergie nécessaire pour avoir une température de 21° quand il fait moins -10° dehors pour une maison correctement isolée.

Sinon, en allant sur la base générale selon laquelle le bois n’est pas le seul apport d’énergie dans la maison, le besoin sera inférieur. Il vous faudra en plus dans votre calcul de la puissance ne prendre en compte que les pièces que le poêle va logiquement chauffer ; fond de couloirs, rez-de-chaussée et salles de bains n’ont pas besoin d’entrer dans le calcul. Attention donc à ne pas surdimensionner la puissance de votre poêle.

À titre d’exemple, on a pu se rendre compte qu’avec les 7 kW du poêle COURANCES on peut chauffer jusqu’à 120 m² par temps de grands froids et profiter du plaisir de la flamme. Alors, il ne vous reste plus qu’à faire le choix de votre poêle à bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *