Comment ramoner une cheminée ?

Le ramonage d’une cheminée est indispensable pour qu’elle reste performante toute au long de l’année. Cette opération doit être effectuée régulièrement et de préférence, en automne. Pour cela, voici en détails pour vous, les deux méthodes les plus utilisées.

Choisir la technique adéquate

Le ramonage du bas vers le haut.

Pour profiter pleinement du plaisir d’un bon feu de cheminée en hiver, il est essentiel d’éliminer les résidus déposés par la fumée le long des parois de la cheminée. La suie est une substance encore hautement inflammable si elle n’est pas éliminée à temps.

Pensez à retirer le volet dans le conduit de cheminée avant de commencer à ramoner.
Assemblez le hérisson avec un tube et commencez par nettoyer en effectuant des mouvements de va-et-vient.
Nettoyez m2 par m2 sur les 4 côtés du conduit
Ajoutez ensuite un second tube pour nettoyer la zone suivante et ainsi de suite.

Le ramonage du haut vers le bas

Cette méthode est généralement réservée aux professionnels car elle comporte des risques. Pour la pratiquer en effet, il faut accéder par le toit. Les personnes qui ont le vertige ou qui ne sont pas sûrs de la solidité de leur toit doivent renoncer à cette option. La technique consiste à utiliser une corde lestée pour attacher le hérisson et le faire descendre le long de la paroi.

PS : Il faut commencer par mesurer les dimensions exactes de la cheminée et notamment sa hauteur afin de déterminer la longueur de corde ou le nombre de tubes nécessaires pour pouvoir tirer ou pousser la brosse.

Bien s’équiper.

Avant de commencer, il est préférable de s’acheter un kit de ramonage, disponible dans tous les magasins de bricolage. Quelques ustensiles suffisent pour mener à bien cette opération :

  • Une lampe torche frontale pour libérer vos mains pendant le ramonage et vous permet d’éclairer le conduit de la cheminée pendant les travaux ainsi que de vérifier la présence éventuelle de nids d’oiseaux ou de rongeurs.
  • Un hérisson : c’est l’outil indispensable du ramoneur qui peut être métallique ou en plastique.
  • Des tubes d’extension pour le hérisson
  • Une petite brosse à poils durs
  • Une bûche plastique pour protéger les alentours de la cheminée
  • Une échelle pour accéder au toit
  • Un masque, des gants, des lunettes et une combinaison de travail sont indispensables pour bien se protéger car le ramonage de cheminée est une tâche salissante

Faire appel à un professionnel

Les services de ramonage peuvent être très coûteux mais si vous n’aimez pas vous salir ou que vous en ayez les moyens, il est préférable de confier cette tâche à de vrais professionnels expérimentés et équipés.
Cela vous permettrait d’économiser l’achat de matériel que vous n’utiliserez qu’une fois par an et vous garantirait un travail fait dans les règles de l’art. En effet, les ramoneurs professionnels sont formés et entrainés pour accéder à des zones étroites et périlleuses. Ils sont qualifiés pour traiter les éventuels problèmes liés aux conduits d’évacuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *